Côte d'Ivoire : pourquoi y aller ?

Quand j’ai annoncé à mon entourage que je revenais d’Afrique, tout le monde s'imaginait que j’avais séjourné en Egypte, au Kenya, en Tunisie… mais personne n’avait pensé à la Côte d’Ivoire. Les questions ont fusé de toutes parts sur mes motivations, ce que j’ai vu et vécu. A vous aussi, je vous propose de découvrir quelques-unes des bonnes raisons de partir vers ce pays magnifique.


Pour profiter du beau temps

La Côte d’Ivoire est soumise à un climat tropical, ce qui signifie qu'il n'existe pas vraiment d’hiver, du moins pas comme nous les connaissons. C’est plutôt la pluie qui rythme l’année, les températures moyennes s’étalant de 25°C à 32°C. Les gros orages sont donc plus fréquents entre avril et mi-juillet et quelques précipitations s’invitent entre septembre et novembre mais le reste de l’année est à la fois chaud et sec.

Par gourmandise

Les Ivoiriens sont de grands producteurs de cacao et de café ! Vous pourrez vous promener dans les champs pour en découvrir plus sur les étapes de transformation des matières premières ou simplement vous délecter des douceurs qui font la fierté locale. D’autres délices traditionnels comme le kédjénou (sorte de ragoût) de poulet ou l’attiéké, un plat élaboré à base de manioc ne manqueront pas de titiller agréablement vos papilles.

Pour la beauté de la nature

Le parc national de Taï est, à mon humble avis, un véritable paradis sur terre. On y croise des céphalophes-zèbres, de magnifiques colobes blanc et noirs, des mangabés et des chimpanzés, des hippopotames-pygmées… La découverte n’est en rien comparable aux visites de zoos. C’est vous qui entrez sur le territoire de ces animaux et qui apprenez à redécouvrir la nature avec tout le respect qu’on lui doit. Dommage que le parc soit menacé par le braconnage et la déforestation.

Côté mer, c’est que du bonheur ! Le pays possède près de 300 000 hectares de lagunes sur un littoral de plus de 500 km. Si vous en avez l’occasion, faites donc un tour à Dagbego où la plage est couverte d’un sable fin ombragé par des palmiers et jonché de gros rochers biens lisses. a plage de Sassandra est également une petite merveille où je n’ai pas vu le temps passer.

Dans les régions des montagnes, j’ai particulièrement apprécié les passages sur les ponts de liane. J’avoue que c’est impressionnant. J’ai même eu peur que les lianes craquent sous mon poids mais non, elles ont tenu. 

Pour l’hospitalité du peuple

Les Ivoiriens sont très ouverts. Friands d’échanges interculturels, ils accueillent les étrangers dans une atmosphère fraternelle et conviviale. Les poignées de main sont très franches, les accolades sont souvent utilisées pour souhaiter Akwaba (bienvenue) aux étrangers. L’esprit d'entraide est fondamental, ce qui se traduit par une solidarité à laquelle vous pourrez facilement prendre part : aides et soutien aux malades, aux écoliers, aux personnes âgées… C’est magnifique !

Pour la simplicité des formalités

Evidemment, dans un pays aussi accueillant que la Côte d’Ivoire, il n’est pas étonnant que les conditions d’entrée sur le territoire soient souples. Le visa biométrique valide de 30 à 90 jours est obligatoire mais vous l’obtenez rapidement (moins de 48 heures pour ma part). J’ai opté pour la demande en ligne mais vous pouvez aussi passer par l’ambassade si vous le souhaitez. Il est également nécessaire de se faire vacciner contre la fièvre jaune, ce qui se fait avant même que la demande de visa ne soit traitée.

Je ne me suis pas attardé dans les grandes villes où le tourisme est beaucoup plus développé mais je suis certain qu’il y a des trésors qui vous y attendent. 

Autres articles


https://www.mycroatianadventure.com/sejour-cote-ivoire
https://www.chateaudenohant.com/visites-cote-ivoire/
https://www.vacanesdetipienfrance.com/cuisine_cote_ivoire.htm
https://www.famille-xh.fr/cote-ivoire-a-decouvrir/
https://www.boutiquesaintbenoit.fr/cote-ivoire.htm